Dernières Articles

Accueil / Services / Création et Transmission / Business plan / Comment apprécier l’effectif d’un hôtel sans restaurant

Comment apprécier l’effectif d’un hôtel sans restaurant

Pour déterminer, et apprécier  l’effectif nécessaire d’un hôtel, il faudra prendre en compte plusieurs critères :

  • Le classement de l’hôtel.
  • Le mode d’exploitation.
  • Les services proposés : piscine, spa, animation

Le Ratio employés/Chambres

En fonction de la catégorie de l’hôtel (sans restaurant)  le ratio employé, s’échelonne de :

  • 0,10 pour un hôtel simple avec 1 étoile.
  • 0,25 pour un hôtel de 2 étoiles.
  • 0,5 pour un hôtel de 3 étoiles.
  • 1 pour un hôtel de 4 étoiles.

Le ratio au nombre de chambres se calcule en faisant le rapport entre le nombre d’employés et le nombre de chambres :

                                                                                    Nombre d’employés

Ratio d’employé au nombre de chambre  =    ————————————-

                                                                                    Nombre de Chambres

 

Ce ratio peut-être aussi exprimé en nombre de salariés par chambre :

  • 1 étoile : 1 personne pour 10 chambres.
  • 2 étoiles : 1 personne pour 4 chambres.
  • 3 étoiles : 1 personne pour 2 chambres.
  • 4 étoiles : 1 personne par chambre.

 

L’Impact du mode d’exploitation

Pour l’appréciation de l’effectif, il faut tenir compte du mode d’exploitation, qui a un impact direct sur le nombre de salariés.

En effet, certains services peuvent être internalisés, ou externalisés. Il est fréquent pour les hôteliers d’avoir recours à de la sous-traitance pour :

  • La blanchisserie
  • La maintenance et l’entretien
  • Le nettoyage des chambres
  • L’entretien des espaces verts, de la piscine…

Le recours à la sous-traitance apporte de la souplesse pour l’exploitation, mais implique un fort turn-over du personnel et, est plus coûteuse.

Le cadre règlementaire

De plus, dans le cadre de la réglementation pour la lutte contre le travail clandestin, l’hôtelier doit dans le cadre de l’article  D8222-5 du code du travail se faire remettre par son cocontractant (sous-traitant), lors de la conclusion et tous les six mois jusqu’à la fin de son exécution :

– Une attestation de fourniture des déclarations sociales et de paiement des cotisations et contributions de sécurité sociale prévue à l’article L. 243-15 émanant de l’organisme de protection sociale chargé du recouvrement des cotisations et des contributions datant de moins de six mois dont il s’assure de l’authenticité auprès de l’organisme de recouvrement des cotisations de sécurité sociale.

– Lorsque l’immatriculation du cocontractant au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers est obligatoire ou lorsqu’il s’agit d’une profession réglementée, l’un des documents suivants : :

  • Un extrait de l’inscription au registre du commerce et des sociétés (K ou K bis) ;
  • Une carte d’identification justifiant de l’inscription au répertoire des métiers ;
  • Un devis, un document publicitaire ou une correspondance professionnelle, à condition qu’y soient mentionnés le nom ou la dénomination sociale, l’adresse complète et le numéro d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers ou à une liste ou un tableau d’un ordre professionnel, ou la référence de l’agrément délivré par l’autorité compétente ;

– Un récépissé du dépôt de déclaration auprès d’un centre de formalités des entreprises pour les personnes en cours d’inscription.

 

De manière plus générale, le ratio de salaires et charges en fonction du chiffre d’affaires doit représenter pour un hôtel entre 30%et 40 %, à retraiter, en fonction des services externalisés.

 

AD pour Chasseur de fonds

 

Vous souhaitez avoir les coordonnées d’un expert-comptable, avocat,  ou  un autre fournisseur … spécialiste de l’hôtellerie  contactez nous

Laissez un commentaire