Dernières Articles

Accueil / Création et Transmission / Reprendre une maison d’hôtes ou des gîtes existants

Reprendre une maison d’hôtes ou des gîtes existants

Reprendre une maison d’hôtes ou un gîte n’est pas forcément une mauvaise chose. Cela peut permettre d’accélérer la réalisation de votre projet. Le fait de reprendre des bâtiments déjà configurés et prêts à l’emploi pour l’activité d’hébergement est un gain de temps. Et cela a l’avantage de permettre de percevoir un revenu immédiat.

Qu’est ce que l’on achète ?

Cependant il faut poser les choses. La première question est de savoir ce que l’on achète. Il existe plusieurs cas de figures :

  • Murs
  • Murs et fonds de commerce
  • Le fonds seul ?

Les murs

Le propriétaire vend les murs du bâtiment, comme pour n’importe quelle autre maison. Il faut, dans ce cas, s’interroger sur l’éventuel écart de prix au mètre carré et s’assurer qu’il correspond à l’éventuelle valorisation de l’activité de chambre d’hôtes.

Le fonds de commerce

Dans le cas où l’activité est exercée sous une forme commerciale et où le propriétaire souhaite vendre le fonds de commerce et les murs, l’exercice consistera à vérifier la valorisation de l’activité et à valider le prix des murs.

Un fonds de commerce se compose de différents éléments qui sont nécessaires à l’activité commerciale, et inclut des éléments incorporels tels que le nom commercial, la clientèle, le nom de domaine … et d’éléments corporels, meubles, machines… Bien entendu, le fonds de commerce n’inclut pas les murs, qui sont traités séparément.

La première étape est de s’interroger sur la raison de la vente – départ à la retraite, divorce, fatigue, changement de cap –, puis de faire votre propre estimation de la valeur du fonds de commerce.

Valorisation du fonds de commerce

Comme en hôtellerie, la valorisation de ce type d’activité pourra se faire selon le chiffre d’affaires et la rentabilité déclarée. Vous devrez également prendre en compte la concurrence, l’emplacement et la notoriété actuelle de l’établissement.

Basiquement, le montant que vous investirez dans le fonds de commerce, ou dans la « surévaluation » des murs, doit être inférieur à ce que cela vous aurait coûté si vous aviez monté l’activité vous-même.

Dans les faits, lors d’une reprise d’une maison d’hôtes ou d’un gîte, il n’est pas rare de devoir faire des travaux de rafraîchissement, voire de gros travaux. L’état général de l’outil de travail, ici les chambres ou le gîte, doit être pris en compte.

 

Nous vous recommandons de vous faire accompagner par un avocat en droit des affaires pour vous accompagner dans l’acquisition d’un fonds de commerce, et d’un expert-comptable pour la valorisation.

Adeline Desthuilliers pour Chasseur de fonds

close
Nous vous invitons à lire notre politique de confidentialité.

Inscription à la News Letter mensuelle

Laissez un commentaire