Dernières Articles

Accueil / Services / Gestion de l'entreprise / Comment financer l’acquisition de nouveaux matériels dans les Cafés-Hôtels-Restaurants

Comment financer l’acquisition de nouveaux matériels dans les Cafés-Hôtels-Restaurants

Comment financer l’acquisition de nouveaux matériels dans les Cafés-Hôtels-Restaurants ?

Pourquoi renouveler ses équipements

Il existe plusieurs raisons pour envisager le renouvellement de ses équipements. Il peut s’agir de remplacer  une machine qui ne fonctionne plus ou qui est en fin de vie, faire le choix d’investir dans du matériel plus performant  afin de faire des économies de temps, d’argent … ou bien se mettre aux normes.

Comment choisir

Pour choisir un nouvel équipement il faut prendre en compte le meilleur rapport qualité/prix, la pertinence du renouvellement et mesurer les éventuelles retombées économiques afin de s’assurer de faire le meilleur choix.

Concernant le financement, les  trois possibilités les plus  répandues sont : l’achat sur les fonds de l’entreprise, le recours au crédit auprès du banquier ou le crédit-bail (ou leasing) avec, pour chacune, des avantages et des inconvénients.

  •  Financement sur la trésorerie ou sur Fonds Propres

La première possibilité est  d’utiliser directement sa trésorerie disponible pour financer l’acquisition du bien.

Ce mode de financement à l’avantage d’être simple et rapide. Il suffit de faire un chèque, pas de dossier à monter, pas de paperasse, pas d’intérêt à payer, et pas de garantie à fournir. L’amortissement du bien professionnel sera déductible du résultat.

Toutefois cela a pour conséquence la diminution de la trésorerie directement disponible, ce qui peut fragiliser la situation financière de l’entreprise en cas de difficulté. Et c’est bien connu, c’est plus facile d’emprunter quand on a de l’argent que lorsque l’on n’en a pas.

A mon sens c’est une solution à privilégier si votre trésorerie est très excédentaire, ce qui malheureusement n’est pas toujours le cas.

Nos conseils :

Préservez votre trésorerie car elle est essentielle et indispensable à la bonne marche de  l’entreprise.

Pensez à la revente de vos anciens équipements.

  •  Financement par crédit professionnel

Une autre possibilité, qui est devenue un réflexe, faire appel à son banquier pour lui demander un crédit.

Ce moyen à l’avantage d’être possible pour tout type de matériel, et le crédit peut se faire  à hauteur de 100% de l’investissement, et actuellement les taux d’intérêts sont bas. De plus, jusqu’à certains montants il existe des possibilités d’obtenir des crédits presque instantanément. Les intérêts liés au crédit et les amortissements du matériel professionnels sont déductibles du résultat.

Mais le renouvellement du matériel professionnel est souvent couteux et nécessite un peu de préparation pour l’obtention du prêt. Le banquier va demander beaucoup d’informations qu’il faudra prendre le temps de réunir. Cette lourdeur administrative, la  demande de garantie de la part de la banque demande au dirigeant beaucoup de temps et d’énergie.

Mes conseils : Négociez avec votre banquier les frais de dossier et n’hésitez pas à faire jouer la concurrence.

  • Financement par leasing ou crédit-bail

Troisième alternative : le crédit-bail mobilier ou leasing en anglais, qui est un outil financier destiné à financer des biens d’équipement à usage professionnel.

En pratique vous choisissez votre matériel qui doit être éligible à ce mode de financement. L’organisme de crédit-bail en fait l’acquisition et vous le loue pour une durée déterminée avec une possibilité de rachat à la fin du contrat.

Ce mode de financement se caractérise par sa souplesse, en effet on peut moduler la valeur et la périodicité des loyers dans une certaine mesure. Un restaurateur pourra par exemple choisir de faire l’installation de son matériel pendant sa fermeture annuelle et opter pour le prélèvement d’une première mensualité lors de sa réouverture. Des options peuvent-être incluses dans le contrat pour certains types de matériel : par exemple l’entretien pour un Camion à Pizza ou un Food-Truck. Comptablement les loyers sont des charges déductibles du résultat.

Les principaux avantages de ce mode de financement résident dans la possibilité de financer 100% du montant de l’investissement, donc pas d’apport nécessaire, et sa mise en place est rapide.

Par contre  le crédit-bail ne peut pas concerner tous les types de matériels, et il faut avoir un prévisionnel ou des bilans à présenter à l’organisme qui finance pour pouvoir en bénéficier. Comme pour le crédit une caution personnelle peut vous être demandée.

Notre conseil : limitez les cautions personnelles en trouvant des alternatives comme faire appel à la garantie de la BPI.

Nos conseils :

N’oubliez pas de vous renseigner sur les subventions ou aides auxquelles vous pourriez être éligible en fonction du type d’investissement réalisé.

Pensez à revoir votre contrat d’assurance afin d’inclure dans la garantie vos nouveaux équipements.

A.D

Vous souhaitez avoir les coordonnées d’un leaseur, assureur, ou autre fournisseur … spécialiste de l’hôtellerie  contactez nous

Laissez un commentaire